Gare binationale d’Athus : aidez la SNCB !

Réalité et actualité d’une vie, d’une région ... pas comme les autres !

Gare binationale d’Athus : aidez la SNCB !

La gare d’Athus jouit d’un statut binational. Ceci explique que le voyageur peut y bénéficier du tarif CFL.

Dans la liaison ferroviaire entre Belgique et Grand-Duché, elle constitue donc un point névralgique.

La SNCB y enregistre 889 montées quotidiennes, contre à peine 76 à Halanzy et 72 à Aubange, gares de la même commune, situées à un jet de pierre, mais dépourvues du précieux statut binational.

Malheureusement, comme le déplore le bourgmestre d’Aubange, le bâtiment de la gare est vétuste et l’espace de parking, insuffisant. La gratuité prochaine des transports publics au Grand-Duché ne va qu’accentuer les problèmes de congestion automobile et de guerre du parking.

Le 13 mars, Effet-Frontière a questionné – très poliment – Infrabel et la SNCB au sujet de l’avenir de la gare d’Athus : « Nous voudrions savoir qui est en responsabilité d’une éventuelle nouvelle construction à la place du bâtiment vétuste actuel, vu son statut binational : est-ce la SNCB, CFL, les deux conjointement ? Et sur quoi porte exactement ce statut : le terrain, les voies, le bâtiment ? Nous voudrions savoir aussi quel avenir est actuellement envisagé pour le site à votre niveau. Enfin, en réunion [Road Show du 18/02], il a été répondu au bourgmestre d’Aubange que le tarif avantageux pratiqué en gare d’Athus ne pourrait l’être dans les autres gares de l’entité. Pouvez-vous confirmer cette information et la justifier le cas échéant ? »

Le 28 mars, en l’absence de réponse, nous insistons : « Bonjour, nos questions ne se sont-elles pas perdues ? Pouvez-vous relancer les services concernés pour obtenir des réponses ? Merci d’avance. »

Réponse immédiate : « Bonjour Monsieur, Nous ne vous oublions pas, mais nous n’avons en effet pas encore de réponse à vos questions. Nous relançons votre demande. »

En attendant que la SNCB déniche le service capable de répondre à nos questions, nous faisons appel à vous, vos archives, vos souvenirs : dites-nous ce que vous savez de l’histoire et de la portée de ce statut binational. Et dites-nous si, à votre connaissance, d’autres gares, en provinces de Luxembourg ou de Liège, en bénéficient.

4 réponses

  1. Malheureusement, je confirme que seul la gare d’Athus bénéficie de ce statut.

  2. Steve dit :

    https://paperjam.lu/article/pas-de-train-gratuit-depuis-ar?utm_medium=email&utm_campaign=29-03-2019-soir&utm_content=29-03-2019-soir+CID_40252d3bba5588763044d5638f3c4cad&utm_source=Newsletter&utm_term=LIRE

    « Échevine arlonaise, mais aussi députée fédérale CDH, Anne-Catherine Goffinet a, à son tour, interrogé le ministre fédéral de la mobilité, François Bellot (MR), à ce sujet en commission infrastructure de la Chambre. Qui a confirmé que seule la gare d’Athus bénéficierait de la gratuité de transport vers le Luxembourg, car «elle est la seule à avoir ce statut mixte qui résulte d’une convention interministérielle de longue date, prise lors de l’ouverture de la ligne à la fin du 19e siècle». »

  3. Jacobs dit :

    Je pense également à la ligne CFL 10 qui relie Gouvy à Troisvierges

  4. Jacobs dit :

    Vous pouvez retrouver l’historique de cette gare « belge » via les liens :
    http://www.le-grand-aubange.be/…/La%20Gare%20athus.htm : travail effectué par l’école primaire IMMA juste en face de cette gare d’Athus.
    Via WIKEPIA : l’historique est plus complet : de la pose des premiers rails, etc… :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_d%27Athus
    Si vous avez besoin de plus de recherches, vous pouvez me contacter et je ferai l’impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *